En collaboration avec des organisations partenaires belges, l’asbl Horizon Ethical Projects (HEP) met en place des projets RSE dans l’hémisphère sud pour soutenir l’entrepreneuriat au sein des communautés rurales. C’est dans ce cadre que plusieurs membres d’Agoria apportent leur soutien au projet d’installation de chambres froides à Idiofa (RD Congo). « Mais l’approche peut encore être plus durable », souligne Luc Vierendeels, président de HEP. Son ambition : ouvrir un centre de compétence pour l’énergie renouvelable.


Depuis de nombreuses années, un groupe de projet belge vient en aide au diocèse d’Idiofa, une ville située dans le sud-ouest de la République démocratique du Congo, à environ 750 kilomètres de la capitale Kinshasa. L’asbl Horizon Ethical Project (HEP) a réuni autour de la table les parties nécessaires à leur projet (des entreprises et des établissements d’enseignement) et en assure la coordination.

Luc Vierendeels, président de HEP : « Ensemble, nous investissons dans l’installation et l’entretien de chambres froides dans les bâtiments du diocèse. Les aliments surgelés provenant de Kinshasa puis acheminés dans la région sont stockés dans les chambres froides. Ces produits sont ensuite commercialisés sur les marchés locaux d’Idiofa, la capitale régionale, et sur ceux des villes environnantes. »

Stimuler l’entrepreneuriat local

En plus d’installer des chambres froides et de les entretenir, les partenaires du projet se sont également penchés sur la chaîne logistique en vue d’améliorer la qualité des aliments. Luc Vierendeels : « Nous avons élaboré un processus au cours duquel la chaîne du froid n'est plus rompue. Un camion frigorifique a été acheté pour relier la capitale au diocèse. Une fois sur place, les marchandises sont directement entreposées dans la chambre de congélation. Elles partent ensuite dans des boîtes frigo en direction des marchés locaux. Pour ces boîtes, le diocèse a mis en place un système de leasing. »

Chambre froide avec un compresseur de réfrigération sur le côté droit.

Ces dernières années, le chiffre d’affaires des produits surgelés a augmenté, une bonne chose pour les commerçants locaux. Néanmoins, l’équipe de HEP estime que ce processus peut encore être amélioré : « L’approche peut encore être plus durable. L’entrepreneuriat et l’emploi ne seraient vraiment stimulés que si le poisson et les produits à base de viande issus de l’agriculture locale passaient également par les chambres froides. »

Et cela tant en vue de leur vente sur les marchés locaux que pour leur transport vers la capitale. Dans cette optique, la conversion de la plus grande chambre froide du diocèse en atelier frigorifique constitue actuellement une priorité.

Centre de compétence pour l’énergie verte

Néanmoins, qui dit refroidissement artificiel dit aussi électricité. Une poignée de petites centrales hydroélectriques alimentent la région en électricité, mais en raison de défaillances techniques, les centrales ne fonctionnent pas à pleine capacité en continu. En outre, la demande énergétique augmentera systématiquement à mesure que la capacité de refroidissement sera agrandie.

C'est pourquoi le HEP a l'ambition de créer, à la demande du diocèse, un centre de compétence local consacré aux énergies hydroélectrique et photovoltaïque. D’une part, les experts de HEP veulent améliorer l’alimentation électrique et la rendre plus stable. D’autre part, ils veulent former autant de jeunes peu qualifiés de la région que possible dans les deux formes d’énergie.

Selon eux, certains peuvent par exemple maintenir les installations locales en marche tandis que d’autres peuvent être formés pour travailler dans une centrale hydroélectrique. Les grands acteurs du secteur de l’énergie sont désespérément à la recherche de tels profils.

 

Turbine hydroélectrique avec canal d'alimentation en eau.

« Ce projet s'inscrit parfaitement dans la philosophie de Daikin en matière de responsabilité sociale des entreprises. Nos collègues de Daikin Europe ont fait don d’une unité de refroidissement et nous avons reçu deux prêtres d’Idiofa dans le centre de formation de Daikin Belux. Après un stage intensif de trois semaines, ils étaient capables d’installer l’unité sans aucun problème. C’était fantastique de travailler sur un projet social qui a un tel impact là-bas. Les prêtres peuvent à leur tour transmettre les connaissances qu’ils ont engrangées ici. »

Gunter Degreef, Service Manager, Daikin Belux

Former le formateur dans la pratique

Rendre l’économie d’Idiofa plus durable sous tous ses aspects est le fil conducteur des projets d’Horizon Ethical Projects dans la région. Des fonds sont bien entendu nécessaires à cet effet. Mais il est au moins tout aussi essentiel d’avoir des entreprises et établissements d'enseignement prêts à partager leur savoir-faire technologique et à aider la population locale à s’en servir.

Nous n’en sommes pas à notre coup d’essai et pouvons prouver que cette approche porte déjà ses fruits aujourd’hui », souligne l’équipe d’HEP. « L’été dernier, deux électromécaniciens sont venus dans notre pays pour se former dans le cadre de stages chez un certain nombre de partenaires actifs dans des projets de technologie de refroidissement . Depuis, ils ont déjà installé un système de refroidissement à Idiofa et ont à leur tour formé quelques techniciens de maintenance. Cette équipe est en train de construire une deuxième chambre froide dans un autre centre commercial rural du diocèse. Nous formons les formateurs ! »

Vous voulez apporter votre pierre à l’édifice ?

Contactez HEP (vierendeelsluc@gmail.com ) pour de plus amples informations.