JUMO Automation est l’un des 4 lauréats du prix Factory of the Future 2020 en Wallonie. Faute d’avoir pu applaudir les lauréats lors d’une cérémonie en ‘live’ à cause du confinement, Motion Control a réalisé une interview (à distance) avec Bruno Radermacher, managing director de JUMO Automation.


La société JUMO a été fondée à Fulda en Allemagne en 1948 et a débuté ses activités par la production de verre pour thermomètres avant de développer sa gamme de produits spécialisés pour le secteur de la mesure et de la régulation.

En 1971, JUMO Automation s’installe en Belgique, initialement à Bruxelles pour déménager ensuite en 1984 à Eupen où travaillent actuellement 44 personnes dans une structure qui maîtrise les trois langues nationales. Le multilinguisme est par ailleurs très présent chez JUMO car c’est dans pas moins de sept langues que JUMO peut accueillir des clients. JUMO est restée une société familiale privilégiant une atmosphère de travail de proximité qui permet de toujours rester à l’écoute de ses partenaires tant au sein de l’entreprise qu’avec ses partenaires extérieurs et ses clients.

Activités et spécialisations

JUMO fabrique et distribue une large gamme de produits de mesure, de régulation et d’automatisation. L’entreprise est dans le top mondial dans deux domaines, à savoir la mesure de température et la régulation pour des secteurs d’activités aussi divers que l’alimentation, le traitement de l’eau, l’industrie pharmaceutique, les énergies renouvelables, l’industrie ferroviaire, la construction navale, le chauffage et la climatisation, sans oublier les secteurs des matières synthétiques et de pétrochimie. D’autres mesures de grandeurs physiques telles que l’analyse des fluides, la pression ou la mesure d’humidité continuent d’évoluer constamment grâce aux développements internes. Depuis maintenant quelques années, JUMO a diversifié son portefeuille en concevant et en développant en interne un automate dédié à l’enregistrement, la régulation, la supervision et la programmation séquentielle.

Particularités

Outre son caractère familial, JUMO présente quelques particularités qui lui permettent d’être un acteur mondialement reconnu dans son secteur :

  • Une profonde intégration horizontale et verticale dans la fabrication qui a connu ces dix dernières années une forte automatisation et robotisation, ce qui a permis d’optimaliser les flux de production et d’augmenter significativement la productivité.
  • Une stratégie qui mise sur une production délocalisée de certains produits spécifiques dans 14 sites à travers le monde, tous à l’écoute de clients locaux. C’est la définition même du ‘Think Global, Act Local’. Dans un deuxième temps, certains sites de production produisent aussi pour le marché mondial. (Think Global, Act Global). Ce qui est le cas pour JUMO Automation en Belgique qui, de fait, applique les deux.
  • Une vaste et solide équipe de chercheurs et d’ingénieurs qui développent des produits standards et des produits spécialement développés pour les clients.

Production propre

JUMO Automation n’est pas seulement une filiale commerciale de la maison mère, la société dirigée par Bruno Radermacher a, outre son service commercial, une production propre est un service technique compétant pour soutenir la clientèle. “Nos services d’ingénierie et de production permettent avant tout de faire de la production de proximité pour trouver pour nos clients des solutions sur mesure et ‘just in time’. À côté de cette production, notre service technique s’occupe de réparations, développe des programmes sur mesure, réalise des mises en service, organise des formations et fournit le support technique nécessaire à nos clients.“

2017, année charnière

Avec une équipe motivée et compétente soutenue par un groupe mondial, on pouvait s’attendre à ce que tout tourne bien. Mais un grand investissement en 2015 visant à augmenter la capacité de production et doublant la surface de production mène à un résultat inattendu au cours de l’exercice 2017.

“Habitués à une production menée en “bon père de famille“ nous n’avions pas encore fait la transition vers une production orientée et structurée de façon professionnelle (gestion de la production par un programme spécifique) avec comme résultat des délais qui s'allongeaient de 3 à 7 semaines et des réclamations de clients qui ne faisaient qu’augmenter. Nous avions atteint un seuil critique où il fallait reconsidérer l’organisation même de la production. C’est pourquoi nous avons contacté Sirris pour faire un premier constat des problèmes.“

Digital Factory

Une première liste de recommandations a été dressée par Pascal Pollet, principal engineer Smart and Digital Factory chez Sirris, qui mettait surtout en évidence les changements requis pour mieux organiser la production. Un système Lean faisait aussi partie de cette liste, mais JUMO Automation n’a pas suivi cette recommandation ne voyant pas l’utilité pour leur style de production de pièces uniques ou en petites quantités présentant un très grand taux de variabilité. Sur base de ces premières recommandations, un plan de transformation plus approfondi a été lancé.

QRM ou ERP ?

Bruno Radermacher: “Ce plan préconisait entre-autres l’implémentation d’un système QRM (Quick Response Manufacturing) mais par souci d’uniformité au sein du groupe JUMO, nous avons choisi de développer un module supplémentaire pour le système ERP (Brain) déjà employé dans la maison mère en Allemagne. Ensuite, il a fallu organiser la formation de notre personnel pour travailler avec ce nouveau système. Nous avons engagé du personnel supplémentaire pour gérer aussi bien l’organisation du travail que la production proprement dite. Cela a été un travail titanesque car toutes les étapes de production existantes ont dû être découpées et numérisées dans le système ERP.“

Résultats très satisfaisants

Le nouveau système a été lancé en septembre 2019 ce qui nous accorde aujourd’hui le recul nécessaire pour réaliser que la mise en place de la nouvelle organisation a bien porté ses fruits :

  • Les délais sont retombés de 7 à maximum 3 semaines ;
  • Le délais promis sont fiables grâce à une planification réelle et effective ;
  • La production est devenue professionnelle et le parcours de production peut être suivi à tout moment ;
  • Grâce à ce suivi de production, le calcul du prix de revient est exact et reflète la réalité.

Grâce à cette réorganisation, JUMO Automation a gagné sur plusieurs plans: “nous avons gagné en compétitivité, en crédibilité et en confiance, au niveau du groupe JUMO mais aussi et surtout vis-à-vis de notre clientèle. Et cette organisation est maintenant devenue un outil professionnel orienté vers le futur et en même temps un outil marketing qui représente une valeur ajoutée réelle tant la différence entre l’ancienne et l’actuelle situation saute aux yeux.“

FACTORY OF THE FUTURE

Le projet Factory of the Future a été particulièrement important pour l’accompagnement dans la réorganisation de la production. “Ainsi l’accompagnement par Sirris lors de la mise en place du projet Factory of the Future a été mené de manière très professionnelle et fut une source d’inspiration et de motivation."

Pourquoi participer au prix Factory of the Future ?

Alors que la participation au Factory of the Future Award était surtout perçue comme une continuité par rapport aux changements déjà entamés en 2017, d’autres points sont venus se greffer sur la première motivation: “Outre l’aspect d’accompagnement, la participation a aussi été un défi car le le niveau a atteindre pour être labelisée « Factory of the Future » est très haut et demande un effort collectif pour l’atteindre. Nous avons heureusement pu l’accomplir grâce à la grande ouverture d’esprit et la motivation de notre personnel. Cette dynamique a eu une influence sur toute la société. En même temps, le Factory of the Future Award nous a aussi permis de nous profiler comme étant au top au sein du groupe JUMO et donc un exemple à suivre. Ainsi, ces derniers mois nous avons vu défiler la plupart des responsables de production de la plupart de nos filiales dans le monde.“

Parcours vers le prix Factory of the Future

Le parcours s’est très bien déroulé grâce notamment à la motivation et à l’ouverture d’esprit nécessaires qui régnaient au sein de la société et à l’accompagnement de Sirris. Les sept transformations de la méthodologie avaient déjà été implémentées en grande partie, même si certaines devaient encore être plus structurées et approfondies.

“De fait nous étions en grande partie déjà préparés à un parcours du type Factory of the Future. Certains points des sept transformations avaient déjà été introduits par la maison mère avant 2017 et nous étions déjà dans un état d’esprit ouvert à de grands changements depuis lors. Au niveau du prix Factory of the Future, c’était surtout le parcours pour y arriver qui était important, plus que l’obtention du prix. Mais, évidemment, obtenir le prix est le couronnement de tout le travail effectué et une grande source de fierté pour tous ceux et celles qui y ont contribué."

Human Centred organisation

Selon Bruno Radermacher, la production ne sera jamais ‘Full digital’ car la part de main d’œuvre est très importante. “Il ne faut pas oublier que la position unique qu’occupe JUMO Automation réside dans la compétence de ses collaborateurs et dans notre flexibilité qui démarre dès la réalisation d’une seule pièce sur mesure. Je ne pense pas que le process en tant que tel changera fondamentalement. Mais nous ferons tout pour veiller à ce que digitalisation apporte une aide appréciable dans tous les domaines possibles et imaginables afin de permettre à notre personnel de se consacrer à des tâches à plus hautes valeurs ajoutées. Le but étant de concilier de façon optimale l’être humain et le monde digital.“

Un bootcamp pour la gestion des ressources humaines

Dans le cadre de la démarche Factory of the future, 3 collaborateurs de JUMO Automation ont participé à un Bootcamp organisé par Agoria. Ce bootcamp "Stratégie organisationnelle et implication des colaborateurs", ce sont 5 sessions d'une demi-journée entièrement consacrées  à l'approche Human Centered Organisation qui est, rappelons-le, l'un des piliers des 7 Transformations du programme. 

Bruno Radermacher : "Le fait d'avoir participé au Bootcamp a certainement contribué au fait que JUMO a remporté le prix Factory of the Future 2020. Et ce, grâce à la qualité des échanges avec les participants mais aussi grâce à la présence des"coachs" que sont Claudine Dacier et Robrecht Janssens qui ont brillé par leurs compétences et leur empathie. Le Bootcamp a incontestablement contribué  à une vision différente et encore plus humaine des RH dans l'entreprise."

Ce Bootcamp sera à nouveau organisé en septembre par Agoria mais les modalité précises restent à définir (en présentiel et/ou en ligne, selon la situation sanitaire). Vous pouvez déjà en savoir plus en cliquant ici ou en contactant notre expert Robrecht Janssens (robrecht.janssens@agoria.be )

Votre entreprise va-t-elle s'adapter... ou disparaitre ?
Pour le secteur manufacturier, se transformer en usine du futur est une question de survie. Mais nombreuses sont les entreprises en Wallonie qui se demandent comment franchir le cap 'concrètement', par quelles étapes commencer et comment se faire aider. 
Agoria, 7 fédérations sectorielles et l'UWE, vous invitent à un webinaire le 6 octobre prochain pour découvrir 7 clés pour booster la compétitivité de votre entreprise.
Cliquez ici pour voir le programme et vous inscrire.