Après plusieurs mois de travaux, les trois partis (MR-PS-ECOLO) viennent de se mettre d’accord sur les grandes lignes de leur politique pour les cinq années à venir en région wallonne. Dominique Demonté, directeur général d’Agoria Wallonie, réagit.


«  Nous pouvons saluer cet effort qui a consisté en une approche intégrée de l’économique, du social et de l’écologie. Sans préjuger de la mise en œuvre concrète des objectifs du futur gouvernement wallon, nous constatons que plusieurs enjeux majeurs pour notre secteur ont été pris en compte, que ce soit en matière de capital humain, de politique industrielle et de digitalisation. »

Capital humain

L’objectif annoncé par la nouvelle majorité est clair : la Wallonie veut augmenter de 5% son taux d’emploi pour arriver à 68.7%. Plusieurs pistes sont évoquées par la Déclaration de politique régionale (DPR): formation en alternance, stratégie STEM, incitation à se former aux métiers en pénurie, compétences digitales, …

Dans le cadre des « états-généraux de l’alternance » annoncé par la DPR, Agoria compte être un partenaire actif pour contribuer à la réalisation de l’ambition annoncée par la nouvelle majorité régionale, à savoir : quel type d’alternance, pour quelle formation, avec quels partenariats ?

Agoria et ses membres sont particulièrement concernés par les pénuries sur le marché de l’emploi. Sur ce point, la DPR reconnait que « des difficultés à embaucher sont constatées dans de nombreuses entreprises, aggravées dans certains métiers plus spécifiquement en pénurie ». Le nouveau gouvernement entend investir dans la formation aux métiers en demande et entend agir concrètement sur l’incitation des demandeurs d’emploi à s’orienter vers ces métiers (simplification du processus de dispense de recherche d’emploi ou encore un éventuel encouragement financier).

Politique industrielle

Au niveau industriel, Agoria se réjouit de voir que la DPR accorde une large place aux enjeux industriels en renforçant le rôle structurant des pôles de compétitivité.  Elle vise également à mettre à jour l’étude sur les chaînes de valeurs en Wallonie. La nouvelle majorité entend aussi  réformer les outils financiers et les soutiens publics vers un objectif commun annoncé de faire progresser le secteur secondaire de 15 à 20% du PIB.

Digitalisation & transition numérique

Au niveau de la digitalisation de notre économie, les mesures retenues ont l’ambition de consolider et d’amplifier les initiatives développées en Wallonie avec le soutien d’Agoria, tel que le dispositif Made Différent  ou le réseau DigitalWallonia4.ai. Agoria a le sentiment que l’autorité publique a compris l’importance du virage digital et que la nouvelle majorité entend mettre cette dimension au cœur des actions du redéploiement wallon : soutien à l’innovation, transition numérique des entreprises, identification des domaines d’excellence numérique, évolution des business models… L’enjeu est évidemment de taille et Agoria continuera à y contribuer grâce à ss différentes initiatives qui seront présentées le 4 décembre 2019 lors du Digital Connect Forum.

Agoria tient à souligner l’urgence du déploiement de la 5G en région wallonne, outil indispensable à la transition numérique non seulement de notre économie, mais également de toutes les activités humaines de notre société (mobilité, administration, santé, …).  Conscient que toute avancée technologique doit s’accompagner de mesures d’encadrement, nous ne pouvons néanmoins admettre que la Wallonie prenne du retard sur le déploiement de cette technologie indispensable pour la transformation de notre économie.

Par ailleurs, Agoria souhaite rappeler que les hautes technologies mises en œuvre par l’industrie de la défense représentent une plus-value considérable en matière de capital humain et de R &D tout en contribuant à la constitution d’un maillage industriel autour du génie mécanique reconnu à travers le monde. Sans négliger les mesures éthiques qui doivent impérativement accompagner cette industrie, Agoria insiste pour que les décisions à prendre dans ce domaine fassent l’objet d’une concertation intelligente avec le secteur.

Enfin, Agoria salue l’ambition climatique de la nouvelle majorité régionale. Cependant, les nouvelles cibles de réduction des gaz à effets de serre nous force à accélérer le pas et impliqueront une charge financière importante dont les conséquences et les impacts sur le tissu économique et les finances publiques doivent être évalués et détaillés afin de rendre la trajectoire réaliste et soutenable pour l’ensemble des acteurs. La transition climatique est aussi une opportunité pour le tissu industriel wallon. Le rôle des entreprises et de l’innovation comme acteurs de cette transition écologique doit être compris et mobilisé afin de faire de cet enjeu une vraie occasion d’innover et de faire croître l’expertise de notre industrie.

 « Nous serons bien sûr extrêmement vigilants, mais également des partenaires actifs et dynamiques dans la mise en œuvre des politiques annoncées. L’ambition de la déclaration de politique régionale vis-à-vis des investisseurs et des entrepreneurs, et dans des domaines comme ceux de la recherche et de l’innovation ne pourront souffrir de demi-mesure, ou d’un excès de lourdeur administrative. » conclut Dominique Demonté.

 Consultez le le texte intégral de la DPR (Pdf)