Le 1er avril 2021, Bart Steukers (58) deviendra le nouveau CEO d’Agoria, la fédération de l’industrie technologique. Il succèdera ainsi à Marc Lambotte, qui quittera Agoria à l’âge de 65 ans pour prendre sa pension. « Le Conseil d’administration a pris cette décision dès à présent en vue d’une transition en douceur en cette crise du coronavirus, » explique Lambotte.


Steukers connaît Agoria et le secteur technologique de l'intérieur puisqu’il est directeur Context chez Agoria depuis 2016. Il a orienté les activités d'Agoria dans l'industrie numérique et manufacturière, a contribué à la création de notre centre d'études et a coordonné la défense des intérêts. Avant cela, il a travaillé chez Unisys pendant onze ans, où il est devenu General Manager Continental Europe, et chez IBM pendant dix-huit ans en tant que Public Sector Executive pour l'Europe, le Moyen-Orient et l'Afrique.

« Cette grande affinité avec le secteur technologique et son implication au sein d’Agoria et chez nos membres ont été des éléments importants aux yeux du Conseil d'administration pour nommer Bart Steukers », poursuit Marc Lambotte. « L’efficacité avec laquelle il a dirigé et développé « Be The Change », notre projet sur l’avenir du marché du travail, a également joué un rôle dans cette décision. Grâce à ce projet, les recettes permettant de relancer le marché du travail sont à présent sur la table. Nous savons désormais quels emplois disparaîtront d’ici 2030, lesquels feront leur apparition et qui devra se recycler ou se reconvertir ».

Bart Steukers succèdera à Marc Lambotte, qui est le CEO d’Agoria depuis 2014 et se retirera le 1er avril 2021 à l’âge de 65 ans. « Je me sens toutefois en pleine forme et n’ai pas l’intention de me reposer, » déclare Lambotte. Il continuera sa route en tant qu’indépendant. « Il ne sera pas facile de succéder à Marc. Il laisse derrière lui une organisation saine et forte et possède un sens aigu de la communication. C'est un honneur d’apprendre à ses côtés et de pouvoir suivre ses traces, » affirme Steukers.

« La transformation numérique nécessite un large soutien, a fortiori après l’énorme choc humain et économique que nous connaissons. Je souhaite contribuer à renforcer ce soutien. Aucun secteur de l’économie belge n’échappera aux conséquences de la digitalisation, mais son impact sera différent pour chaque secteur. Dans le cadre de la transformation numérique, le principal défi se situe non pas au niveau de la technologie, mais bien de la culture. Une entreprise souhaitant se digitaliser a besoin de temps et de moyens, mais doit avant tout impliquer ses travailleurs. Je suis prêt à relever le défi, » conclut Steukers.

Bart Steukers est ingénieur commercial et possède un master en Business Administration.

Agoria compte près de 2.000 entreprises membres. Plus de 310.000 personnes travaillent dans le secteur technologique. En 2019, le chiffre d’affaires du secteur s’est élevé à 129 milliards d’euros et les investissements à plus de 4 milliards d’euros.

Téléchargez ici la photo de Bart Steukers.

À propos d’Agoria

Agoria, la fédération de l’industrie technologique, compte près de 2000 membres et offre ses services à tous ceux qui sont inspirés par la technologie. Dans notre pays, le secteur technologique est celui qui enregistre la plus forte valeur ajoutée (30 milliards d’euros en 2019) et la croissance réelle la plus élevée (11,5 % depuis 2015). Plus de 310 000 personnes travaillent dans le secteur technologique. En 2019, le chiffre d’affaires du secteur s’est élevé à 129 milliards d’euros et les investissements à plus de 4 milliards d’euros.

Les services et positions d’Agoria portent sur la politique de gestion des talents, le développement de marchés, la réglementation, la digitalisation, les écosystèmes intelligents, l’infrastructure, l’industrie manufacturière, le climat, l’environnement et l’énergie. Avec « Be the change », Agoria mise fortement sur les effets bénéfiques de la digitalisation sur le marché du travail. Agoria est le sponsor principal de l’Agoria Solar Team, une équipe de 20 étudiants belges qui briguera à nouveau le titre de champion du monde de la conduite de voitures solaires en Australie en 2021. Agoria emploie environ 200 collaborateurs à Bruxelles, Anvers, Gand, Liège et Charleroi.