#Memorandum - Chaque jeudi, jusqu'aux élections du 26 mai 2019, nous vous proposons de découvrir en images nos positions et recommandations aux politiques, dans un domaine particulier. Aujourd'hui : la mobilité.


Quelle est notre position ?

La fragmentation, entre différentes autorités, des compétences en matière de mobilité constitue une entrave à l'amélioration de l'accessibilité et de la mobilité. Malgré des tentatives de coordination (Comité exécutif des ministres de la Mobilité (CEMM), vision interfédérale de la mobilité…), nous constatons que des décisions non coordonnées sont toujours prises, que des lignes de transport public se font concurrence, que les différents opérateurs tardent à introduire une tarification commune, etc.

Quelles sont nos recommandations concrètes ?

  • Convenir d'une approche commune de la problématique de la mobilité et la mettre en oeuvre, toutes les autorités compétentes mettant de côté leurs divergences d'opinion en faveur d'une mobilité fluide.
  • Rendre la multimodalité, en tant que solution pour le transport des personnes comme des marchandises, attrayante grâce à
    • Une bonne coordination entre les différents moyens de transport ;
    • La mise en place d'une infrastructure pour faciliter le passage de l'un à l'autre.
  • Consentir des investissements de maintien et d'extension ciblés sur le rail ou des investissements similaires ou équivalents.
  • Miser sur de grands projets communs au niveau fédéral, tels qu'un réseau de pistes cyclables, connecté à celui des pays voisins.

Memorandum – Élections 2019

Pour connaître toutes les positions et recommandations d'Agoria à l'attention de nos prochains gouvernements, surfez sur www.agoria.be/techmatters