Le groupe industriel suédois Atlas Copco poursuit ses investissements dans son site de Wilrijk, qui occupe actuellement 2.900 personnes. Grâces à ses investissements dans une usine intelligente, dans l’intelligence artificielle et dans la formation et le recyclage de son personnel, l’entreprise suédoise renforce encore son ancrage en Belgique.


Pour la mise en œuvre de son programme de formation et de recyclage, Atlas Copco Airpower a reçu une aide de 2 millions d’euros de la part du gouvernement flamand. En tant que leader mondial, l’innovation est cruciale pour Atlas Copco. C’est pourquoi en 2018, l’entreprise a lancé un programme d’investissement pour son site de Wilrijk, qui abrite le siège mondial du département compresseurs. 

Depuis 2018, Atlas Copco Airpower a investi un total de 35 millions d'euros dans de nouvelles technologies de production à Wilrijk - en plus du budget annuel de R&D&I (recherche, développement et innovation) (95 millions d'euros en 2019). Sur la même période, le nombre de travailleurs a augmenté d'environ 150 travailleurs par an en moyenne.

« En dépit du contexte économique actuel et des coûts salariaux élevés, Atlas Copco entend poursuivre son programme d'investissement à Wilrijk, » affirme Vagner Rego, Business Area President Compressor Technique.

Atlas Copco Airpower investira chaque année plus de 15 millions d'euros dans les infrastructures et le parc de machines, en plus du budget annuel de R&D&I. La somme de 10 millions d’euros sera également dégagée pour former le personnel à de nouvelles compétences.

Trois piliers

Le programme d’investissement repose sur trois piliers :

  • Une usine intelligente : la digitalisation, le déploiement de nouvelle technologies, l’automatisation et l’introduction récente de la 5G contribuent à rendre l’usine plus productive.
  • Des produits et services intelligents : l’application de l’intelligence artificielle (IA), l’apprentissage automatique, le développement d’applications logicielles et les analyses de données sur 140.000 compresseurs connectés à travers le monde permettent à Atlas Copco de développer des compresseurs innovants et plus durables et d’offrir des services plus intelligents à ses clients.
  • Upskilling et reskilling : pour rendre possible cette transformation intelligente, Atlas Copco investit dans la formation des ouvriers et des employés afin de leur permettre d’acquérir de nouvelles compétences.

« Notre site de Wilrijk est surnommé à juste titre l’université de l’air comprimé’. Mais une université appliquée, où de nouvelles idées industrielles sont développées, testées et produites. Ce lien entre ‘développement’ et ‘fabrication’ est la clé de notre succès. C’est un formidable champ d’expérimentation pour les ingénieurs, développeurs de logiciels, analystes de données et autres talents. »

Wouter Ceulemans, Président de la division Airtec d’Atlas Copco

Le gouvernement flamand soutient l’investissement d’Atlas Copco dans son personnel

La digitalisation poussée de la production requiert de nouvelles compétences de la part des travailleurs actuels d’Atlas Copco. « Nous souhaitons offrir à un maximum de travailleurs la possibilité d’acquérir de nouvelles compétences et l’environnement d’apprentissage adéquat à cet effet. Certains devront compléter leurs compétences par de nouvelles connaissances, notamment en matière d’intelligence artificielle ou de big data (upskilling). D’autres devront acquérir de nouvelles compétences suite à l’évolution du contenu de leur fonction, et donc se recycler (reskilling). Alors qu'il y a dix ans, nous engagions principalement des ingénieurs en électromécanique, nous occupons aujourd’hui un nombre croissant (plus de 100) d'ingénieurs logiciels et d'analystes de données, » explique Annick De Bakker, VP Human Resources de la division Airtec d’Atlas Copco.  

Sur proposition de Hilde Crevits, vice-ministre-présidente du gouvernement flamand et ministre flamande de l’Économie, de l'Innovation, de l'Emploi, de l’Économie sociale et de l’Agriculture, le gouvernement flamand a octroyé une aide de 2 millions d’euros à Atlas Copco Airpower afin de soutenir la mise en œuvre de son programme de formation et de recyclage.

« Atlas Copco est un employeur très important depuis toujours, à Anvers et au-delà. Par conséquent, il est très positif et rassurant de constater que l’entreprise souhaite renforcer son ancrage en Flandre, et puisse ainsi montrer la voie dans le domaine de la digitalisation, de la durabilité, et du développement des compétences des travailleurs. C’est pourquoi le gouvernement flamand est heureux de soutenir ce programme d’investissement, » déclare le ministre-président flamand Jan Jambon.

Hilde Crevits, ministre flamande de l’Économie, de l’Emploi et de l’Innovation : « Au sein du gouvernement flamand, nous attachons une grande importance à l’apprentissage tout au long de la vie. Une économie forte doit être soutenue par des entreprises et des travailleurs qui continuent à investir dans l’innovation. Atlas Copco suit les derniers développements dans le domaine de la digitalisation et de l’intelligence artificielle en proposant des produits et services intelligents. Ces développements nécessitent non seulement des investissements importants dans les infrastructures, mais aussi dans la formation des travailleurs. Les entreprises qui innovent et organisent des formations et des recyclages à cet effet peuvent bénéficier d'un soutien à la transformation stratégique. C'est pourquoi au mois de novembre, le gouvernement flamand a décidé d'octroyer une aide de 2 millions d'euros à l’entreprise pour soutenir son renforcement. »

« Nous sommes très reconnaissants pour ce soutien qui s’étalera sur trois ans et partageons la conviction du gouvernement flamand quant à l’importance d’investir dans l’innovation et la formation, » affirme Vagner Rego, Business Area President Compressor Technique.

Programme d’investissement : que prévoit l’entreprise pour l’avenir ?

Usine intelligente

  • Mise en place de nouvelles machines et de nouveaux systèmes de production : depuis le début du programme d'investissement, 25% des machines ont déjà été remplacées, et le remplacement des autres machines est également prévu.
  • Automatisation poussée des activités d’assemblage au moyen de systèmes robotiques intelligents.
  • Poursuite de l’automatisation de la logistique et flux d’information numérique.

Produits et services intelligents

  • Développement de nouveaux compresseurs et de systèmes innovants transformant la chaleur générée en une forme d'énergie de haute qualité. Grâce à cette économie d’énergie, et donc à notre empreinte carbone réduite, nous contribuerons à un processus de production plus durable chez le client.
  • Développement de nouveaux services innovants pour rendre les installations d'air comprimé de nos clients encore plus efficaces et plus durables sur l'ensemble du cycle de vie.

Upskilling et reskilling des ouvriers et employés

  • Développement et transformation des compétences des travailleurs actuels.
  • Suppression des tâches répétitives, et surtout manuelles, comme le chargement et le déchargement des machines, ou des tâches qui peuvent être effectuées de manière flexible par des robots et cobots, comme les contrôles qualité, les tests, ... Les opérateurs pourront ainsi se concentrer davantage sur l’amélioration continue des processus et des systèmes de production.
  • Application des connaissances numériques de l’analyse des données et de l’intelligence artificielle, entre autres, au Design for Manufacturing pour le développement de nouveaux produits. 

 
Vous êtes gagnant ? Faites-le savoir !
Vous êtes membre d'Agoria et votre entreprise enregistre des succès : nouvelle commande importante, innovation, extension, distinction, reprise de société… ? Faites-le-nous savoir ! Votre nouvelle sera publiée sur www.agoria.be ainsi que dans cette rubrique sur Agoria Online.

Comment vous y prendre ? C'est très simple : envoyez un texte d'une vingtaine de lignes maximum (de préférence avec photo) à redaction@agoria.be.