Après un processus de près de deux ans, la dernière réunion (prévue) du groupe de travail normalisation de l’Annexe belge à la norme pour la détermination de la charge thermique des locaux (EN 12831-1) aura lieu le 10 décembre. À l’issue de cette réunion, le texte sera définitif et la norme belge sera soumise pour publication officielle. Vous trouverez ci-dessous un aperçu des derniers points de discussion.


Brève rétrospective

En janvier 2018, un groupe de travail a été mis en place en vue de l’élaboration d’une Annexe belge, en tant qu’alternative aux méthodes trop complexes proposées dans la norme européenne. Sur la base de la proposition introduite, le groupe de travail s’est réuni à plusieurs reprises. Fin 2018, il est parvenu à un consensus afin de soumettre le projet de texte à la consultation publique. Les remarques formulées dans le cadre de cette consultation ont été débattues lors de la concertation du groupe de travail du 3 octobre 2019. Il en est ressorti un certain nombre de points à améliorer. Une nouvelle proposition, qui sera discutée le 10 décembre au sein de la commission miroir belge SA/E228, a été élaborée. La norme sera ensuite soumise pour publication officielle, au Moniteur belge, de l’Annexe, laquelle sera dès lors définitive.

Pour plus d’informations sur le processus de normalisation pour les normes DPEB, cliquez ici.

Qu’est-ce que la norme sur la charge thermique des locaux (EN 12831-1) ?

La norme EN 12831-1 offre des options pour le calcul de la charge thermique des locaux (également connue sous la dénomination de calcul de la déperdition de chaleur). Il s’agit du calcul qui est utilisé par les installateurs pour fixer le dimensionnement des installations de chauffage et de refroidissement. Ceci est effectué sur la base du calcul de la puissance thermique horaire maximale devant être fournie par un générateur de chaleur pour pouvoir atteindre ou maintenir une température intérieure nominale à une température extérieure donnée. Dans le cadre de la réglementation PEB en Flandre, la norme fait partie d’un document justificatif validé permettant de démontrer que le système conçu est en mesure d'atteindre un certain niveau de confort. Des alternatives sont possibles, telles que l’utilisation de valeurs par défaut ou d’autres documents, mais cela ne suffit pas toujours pour satisfaire aux exigences.

Pour plus d’informations sur la norme relative à la charge thermique des locaux, cliquer ici.

Points de discussion importants pour l’Annexe belge

Les derniers points de discussion concernant cette norme sont axés sur les valeurs relatives à l’étanchéité à l’air et aux débits d’infiltration. Ces deux facteurs ont un impact sur le risque de surdimensionnement. Or, cet aspect a fait l’objet d’importantes discussions tout au long du processus. Le surdimensionnement peut être causé par l’utilisation de paramètres trop prudents ou de valeurs par défaut. En ce qui concerne les valeurs d’étanchéité à l’air, elles pourraient continuer à baisser au cours des prochaines années suite aux innovations dans le domaine des techniques de construction. Quant aux valeurs relatives aux débits d’infiltration, la discussion porte sur les options proposées. À cet égard, la norme doit offrir un certain cadre à l’installateur, mais ne doit pas non plus être trop rigide. Lors de la dernière concertation du 3 octobre, il a été décidé de se donner un peu de temps pour formuler une dernière proposition concernant ces deux points. Celle-ci sera discutée le 10 décembre.

Pour plus d’informations sur les points de discussion relatifs à la norme sur la charge thermique, cliquer ici.

Update sur l’Annexe belge à la norme relative à la charge thermique des systèmes de production d’eau chaude sanitaire (EN 12831-3)

Un groupe de travail pour l'Annexe belge relative au calcul de la charge thermique des systèmes de production d’eau chaude sanitaire (EN 12831-3) avait été mis en place en même temps que celui pour l’Annexe belge en matière de calcul de la charge thermique des locaux. Dans l’attente d’une proposition de texte, ce groupe est temporairement mis en veille. Dès qu’une proposition sera disponible, une nouvelle réunion sera prévue. 

EN 12831-1 et EN 12831-3 : rôle du groupe de travail dans le paysage de la normalisation

Les normes EN 12831-1 et EN 12831-3 font partie du portefeuille de normes géré par le Comité de normalisation européen CEN/TC228. Ce comité se consacre au développement et à la gestion de normes pour les systèmes de chauffage et de refroidissement à eau. Actuellement, il gère une trentaine de normes (DPEB), dont la majorité ont été approuvées en 2017. La commission miroir belge SA/E228 est la représentante belge du comité CEN. Sirris-Agoria en est l’opérateur sectoriel. Les activités de la commission miroir consistent à voter, commenter et réviser les propositions de normes (européennes). Cette commission a également la possibilité de rédiger une Annexe ou une norme belge afin d’y définir des paramètres locaux, par exemple. Les deux groupes de travail actuellement actifs au sein de la commission miroir belge travaillent à l’élaboration d’Annexes aux normes européennes '12831'. Ces normes définissent une méthode de calcul permettant de déterminer la charge thermique des locaux (EN 12831-1) et des systèmes de production d’eau chaude sanitaire (EN 12831-3). 

Vous souhaitez obtenir plus d’informations sur les normes ou les annexes ? Les membres d’Agoria peuvent devenir membres de la commission miroir SA/E228. Prenez contact avec Ludo Vanroy pour en savoir plus.