L'IBPT a octroyé des licences provisoires d'utilisation dans la bande de fréquences radio 3600-3800 MHz aux sociétés Cegeka, Entropia, Orange, Proximus et Telenet. Agoria se réjouit que 5 entreprises puissent désormais lancer efficacement des produits commerciaux basés sur la 5G et n'aient pas à attendre la mise aux enchères du spectre.


La 5G, une technologie de base indispensable pour l'internet super rapide de demain, sera un moteur d'innovation majeur pour l'industrie dans les années à venir et un levier de création d’emplois directs et indirects supplémentaires.

Pour ces raisons, Agoria a pris très tôt des mesures à différents niveaux politiques pour permettre le déploiement rapide d'un réseau 5G solide dans notre pays. Nous sommes donc très heureux que ce travail porte ses fruits et que, en partie grâce à nos efforts, 5 entreprises puissent désormais lancer des produits commerciaux basés sur 5G.

Il s’agit des tout premiers pas tangibles pour ce dossier qui traîne depuis bien trop longtemps. Il serait donc regrettable que la Wallonie et Bruxelles, où les normes d'émission sont plus restrictives qu'en Flandre, ratent le départ du train.

Afin de pouvoir exploiter pleinement le potentiel de la 5G et les avantages que cette technologie apporte en termes sociaux (santé, services à la population,...), environnementales et économiques, entre autres, une révision des normes reste souhaitable. Compte tenu des larges marges de sécurité actuellement appliquées par les autorités régionales, une telle révision est faisable sans mettre tout en permettant de rencontrer le principe de précaution.

Un commentaire toutefois sur ces nouvelles positives concernant l’accélération du dossier 5G : les nouvelles licences ne sont valables que pour une période temporaire, c'est-à-dire jusqu'à ce que l'attribution définitive soit faite par le biais de la mise aux enchères. Si un accord politique peut encore être conclu rapidement, cette vente aux enchères ne sera possible qu'à l'été 2021 au plus tôt. Les licences ne concernent qu'une petite partie des bandes de fréquences, qui seront mises aux enchères en temps utile, à savoir 40 MHz par opérateur dans la bande 3,6 à 3,8 GHz.

Agoria continue donc de plaider en faveur d'une issue rapide offrant une solution durable à l'échelle mondiale : une attribution définitive fondée sur la mise aux enchères et sur des normes d’émission conformes aux directives de l'OMS.

Pour en savoir plus sur Agoria et la 5G : https://www.agoria.be/fr/5G