"Comme toute maison qui dispose d'un certificat de performance énergétique, toute personne doit disposer d'un passeport de compétences numériques. Ce passeport doit indiquer quelles sont vos compétences en la matière", déclare Marc Lambotte, CEO d'Agoria. La fédération technologique développera ce passeport d'ici 2020, en collaboration avec les offices de l'emploi Forem, Actiris et VDAB.


" La digitalisation a un impact sur le marché du travail dans son ensemble. 'Be the change', l'étude d'Agoria sur le marché du travail, montre que 4,5 millions de personnes au travail doivent régulièrement mettre à niveau leurs compétences. Le niveau de compétences numériques moyen souhaité augmente globalement, tout comme celui des compétences générales. Il y a donc du changement en perspective pour quasiment tous les travailleurs ", affirme Marc Lambotte.

Un CV classique ne reflète qu'une partie des compétences et de l'expérience. Le passeport de compétences donne un aperçu de l'expérience et du talent. Le 'Digital Skill Indicator' d'Agoria, qui donne un aperçu de 24 compétences numériques différentes, constitue dès lors l'une des contributions majeures à ce projet. Ces compétences doivent devenir un standard sur le marché, afin que l'on puisse se baser sur un 'langage universel'.

Marc Lambotte : " Il importe non seulement d'utiliser un langage universel, mais également que les compétences indiquées soient validées et puissent le rester. En effet, les compétences n'ont qu'une durée de vie limitée et doivent donc être mises à jour. Voyez cela comme une sorte de diplôme, mais avec une date d'expiration. Comment les compétences seront-elles dès lors validées ? Par le biais d'un test en ligne, avec un rapport de résultats à la clé. De cette manière, le collaborateur, mais aussi son employeur ou un employeur potentiel, peut voir de quelles compétences il dispose et à quel niveau. Si le niveau est satisfaisant et qu'il obtient un score suffisant, il reçoit un certificat avec une date d'expiration. En outre, une entreprise peut adapter et affiner encore davantage les compétences afin de proposer des formations toujours plus spécifiques. "

Si certaines compétences ne sont pas encore (suffisamment) acquises, elles peuvent être développées en ligne. Toutes ces données étant gérées par un seul acteur, le passeport de compétences individuel peut être mis à jour automatiquement avec les points et le niveau de connaissance obtenus. Cet acteur est le Forem, Actiris ou le VDAB, qui dispose déjà d'une base de données utilisant un langage universel en ce qui concerne d'autres compétences. Les compétences numériques y seront simplement ajoutées.

Agoria a présenté le 'digital skills passport' ce mercredi 22 mai pendant son Annual Event,  consacré cette année à l'avenir du travail et au programme Be the change