Depuis plus d’un siècle, le constructeur de moteurs gantois ABC est établi tout à côté du site Vynckier, à la frontière entre la ville et le port. Aujourd'hui, des projets visent à transformer la zone industrielle en un hotspot d'infrastructures et de connaissances afin de stimuler la transition énergétique.


Qui ?

ABC à Gand

Quoi ?

Développeur et producteur de moteurs de 500 kW à 10 MW

Pourquoi les saluer ?

Car, en collaboration avec le développeur de projets Revive, ABC souhaite réhabiliter le site Vynckier de Gand afin d’en faire un écosystème innovant pour la transition énergétique.

 

Les moteurs du constructeur gantois ABC (pour Anglo Belgian Corporation) équipent des navires, des locomotives, des centrales électriques et servent même de générateurs de secours dans des réacteurs nucléaires. Récemment, l’entreprise membre d’Agoria a à nouveau réalisé une première mondiale avec le lancement d’un moteur à hydrogène, notamment destiné à des bateaux et des trains.

Réaffectation du site historique de Vynckier

Les moteurs fabriqués à Gand s’exportent aux quatre coins du monde. Cependant, l’entreprise d’ingénierie ne se consacre pas uniquement au développement de son portefeuille d’exportations, mais œuvre également à son ancrage local et à son avenir. Elle nourrit ainsi d’ambitieux projets sur le site historique de Vynckier, une zone industrielle d’une dizaine d’hectares située entre le centre-ville et le port. Ewout Vandamme, directeur M&A : « En collaboration avec le développeur de projets Revive, nous allons transformer le site en un lieu de travail dynamique pour les entreprises désireuses de participer à la transition énergétique. »

Des acteurs bien établis, disposant de leur propre centre de recherche, ainsi que des start-ups et scale-ups sont invités à unir leurs forces dans le cadre de projets innovants en matière de transition énergétique. L’accent est mis sur l’industrie manufacturière, mais ABC s’adresse également à la formation en alternance, à des bureaux d’ingénieurs et à des prestataires de services auxiliaires qui souhaiteraient développer sur le site des activités de R&D ou d’autres partenariats.

Partage d’infrastructures et d’expertise

Selon Ewout Vandamme, il existe d’innombrables possibilités d’interactions, parmi lesquelles le partage d’infrastructures entre de grandes entreprises et des start-ups : « ABC peut mettre à disposition ses machines dernier cri et ses appareils de mesure en 3D. Mais la chaleur résiduelle de notre banc d’essai pour moteurs peut également être récupérée dans un réseau de chaleur. »

Plus encore, l’objectif est d’influer sur la transition énergétique même, par le biais de la cocréation. Ewout Vandamme : « En tant que constructeur de moteurs, nous cherchons sans cesse des alternatives durables fonctionnant avec des carburants à faible teneur en carbone, tels que l’hydrogène. Mais si l’on souhaite vraiment investir dans l’économie de l’hydrogène, l’on doit également disposer de solutions pour la production, le stockage, l’approvisionnement, etc. Bref, la boucle doit être bouclée. »

« Notre ambition ? Participer à la révolution verte du XXIe siècle. »

Ewout Vandamme, ABC

Par ailleurs, la transition énergétique consiste principalement à combiner intelligemment différents vecteurs d’énergie. Il peut s’agir par exemple d’une combinaison d’hydrogène et d’énergie solaire ou éolienne, éventuellement complétée provisoirement par des carburants liquides. Dans les appels d’offres internationaux, ce type de demande devient plus fréquent. Par conséquent, il serait irraisonnable de se focaliser excessivement sur une seule alternative verte.

Ewout Vandamme : « Les partenariats d’innovation ouverte et la cocréation sont indispensables pour progresser. Au XIXe siècle, Vynckier a joué un rôle de pionnier dans la révolution industrielle. Au travers de cet écosystème innovant, nous insufflons une nouvelle vie au site historique. Nous entendons ainsi participer à la révolution verte du XXIe siècle. »

Vous souhaitez en savoir plus sur les projets d’ABC sur le site gantois de Vynckier ? Ne manquez pas de consulter leur site internet.